piqo

Piqo, l’ordinateur “made in Nevers”

Émilien Court, membre fondateur et président de l’association neversoise qui développe ce projet avec 5 autres personnes, a décidé de créer et produire un ordinateur “made in France” loin de toute surenchère technologique. PIQO se veut petit, peu coûteux, économe en énergie et à but non lucratif. L’innovation du projet réside dans ses exigences économiques, écologiques et sociales. PIQO n’est pas plus gros qu’un livre de poche, consomme dix fois moins énergie qu’un PC de bureau traditionnel, sera fabriqué en France et repose sur des logiciels entièrement libres.

PIQO est plus qu’un ordinateur, c’est une idée ! C’est d’abord une nécessité tant le parc informatique des administrations et des entreprises est surdimensionné, consomme de l’énergie et produit des déchets.C’est aussi une formidable opportunité pour nos finances publiques. Pour la première fois, la technologie permet de produire un ordinateur capable d’effectuer toutes les tâches bureautiques pour un coût inférieur à 100 €. Le budget d’équipement de nos écoles, de nos hôpitaux et de nos administrations peut être divisé par quatre. PIQO c’est aussi un projet social à but non lucratif. L’objectif est d’assembler PIQO en France en favorisant l’insertion par l’emploi, la formation et en développant nos compétences dans le domaine des nouvelles technologies.

Cette initiative nivernaise est déjà une réalité qui n’attend plus que sa production et sa mise sur le marché grâce à une campagne de financement participatif démarrée le 16 avril et sur la plateforme Kisskissbankbank. L’objectif de PIQO est de permettre aux écoles, universités, administrations ou associations du monde entier de s’équiper à moindre coût en ordinateurs tout en répondant aux besoins élémentaires de l’informatique : internet, bureautique, musique ou vidéo.

 

Pour en savoir plus ou pour soutenir le projet :

www.piqo.fr

kisskissbankbank 

Piqo
22 Rue Marc Riquier
58000 NEVERS


TManse

A propos

Le remède à l'ennui, c'est la curiosité. La curiosité elle, est sans remède.


'Piqo, l’ordinateur “made in Nevers”' a reçu 6 commentaires

  1. 16 March 2016 @ 18:59 lacouille

    RE – et ben au niveau de la censure chez vous ya pas photo !!!!!! et oui mon message a été tout simplement supprimé !
    bon je re dépose mon post cet ordi est déjà dépassé il fonctionne sur la carte raspberry pi 2 et la raspberry pi 3 est déjà en vente donc plus besoin d’avoir des dongles wifi etc … car déjà sur la carte … et oui je vous annonce déjà la future évolution du piqo!
    incroyable non? et en plus western digital à fait un disque dur de 300 gigas spécialement fait pour la framboise n°3 … aplus fred

    Répondre

  2. 1 March 2016 @ 21:50 veronique Garcia

    Bonjour
    J’ai commandé un ordinateur Piqo pour ma fille. Je suis très perplexe car la connexion internet plante systématiquement à cause d’une mémoire insuffisante. Ayant demandé à l’assistance technique de résoudre le problème, la société Piqo me propose de renvoyer l’ordinateur car il y a un problème sur le produit! Par contre je ne trouve pas cette société dans les pages jaunes : quelqu’un connait-il vraiment une société Piqo installée à Nevers ou est-ce une enseigne fantôme ? J’ai l’impression d’une arnaque

    Répondre

  3. 27 January 2016 @ 13:58 Jacq

    Jaloux, faites en autant, la critique est facile, les tetes de lard sont difficiles…

    Répondre

  4. 27 May 2015 @ 21:29 Eliot

    Un ordinateur Made in France vous dites ?

    Pas vraiment, il s’agit en faite simplement d’un Rasbery PI qui est mini ordinateur conçu hors de France (et qui coûte environs 30/35€) sur lequel est installé un logiciel développé hors de France. Tous ce que ces gens font, c’est acheter des Rasbery pi, installer des logiciels gratuit dessus, le mettre dans une boite en plastique et le vendre 3 fois son prix.

    C’est honteux, car ils revendent un produit trois fois sont prix sans réellement ajouter de valeur, au mieux ils mette un rasbery pi dans un boitier au couleur de leur association et vont crier sur tous les toit qu’ils ont développé le projet et que c’est du made in france pour justifier un coût 3 fois plus élevé.

    En tout cas c’est pas en revendant trois fois plus chère un produit acheter à l’étranger que la France va devenir compétitive…

    Répondre

    • 21 October 2015 @ 13:16 MitchMalibu

      Usage inadapté aux administrations car l’OS est installé sur une carte SD, ça risque de planter souvent.

      Répondre

    • 13 March 2016 @ 11:45 fredlacouille

      pareil ke ELIOT vu le mr hier avec son pico … je regarde” c’est bien le raspberry 2 “reponse du dit inventeur oui c bien l ‘ordit “100% nivernais! ” plus chère c s^r ! pour jacq tu es un vraiment une buse toi !!!!! tout les jeunes montent eux même leurs ordis!!!! va sur conrad ou autres ! j ‘aime bien les commentaire sur le site raspberry … bon on va encore faire passer les nivernais pour des glands !!
      et non yen a ki developpe et apporte une contribution non lucrative a ces différents projets donc c’est parti du projet arduino vous pouvez commencer aussi avec la carte uno ! ou banana pi ou le plus simple la “framboise” comme le pico … au fait pour le mr “développeur ” de nevers ton logo heu c’est presque la framboise …. hihiihii fred

      Répondre


Voulez-vous partager votre point de vue ?

Votre adresse emil ne sera pas publiée

Nevers Ça Me Botte ! Version 2.0